2

On en parle ? Le fil « Lang »

Pour l’un des cadeaux que je mettrai dans la hotte du Père Noël, il y aura… Chut ! C’est un secret !

Mais je suis trop impatiente… Donc, je vais vous parler du fil que j’utilise actuellement : le fil « Mille Coloris » de la marque Lang Yarns.

Qui dit Noël, dit fêtes, donc paillettes… Donc, mon choix s’est posé sur ce fil qui brille et scintille. Il s’agit d’un fil pour tricoter des chaussettes… C’est pour ça que je l’utilise pour crocheter tout autre chose. Il existe en 11 coloris et j’ai choisi le bleu 859.0078.

Capture

 

Je le pratique depuis une pelote et demi… Et, bien sûr, j’ai mon avis sur la question.

Ce fil est très souple à crocheter, malgré ses fibres métallisées. La couleur me plaît énormément et le dégradé est bien fait. Je ne parlerai pas de son prix… Ça reste accessible du moment que l’on n’a pas un grand projet en tête à faire ça.

Il y a cependant un défaut de taille. Au fur et à mesure que j’avance dans mon ouvrage, j’ai pu constater que le fil n’était pas régulier. Je m’explique. Il a une taille normale, puis d’un coup, il épaissit au point que mon crochet devient trop petit… Puis s’affine au point que mon crochet soit trop grand. Il y a du coup des irrégularités dans mon travail. Pour le motif que j’ai choisi, ce n’est pas trop gênant, mais pour un ouvrage bien régulier, ça peut poser problème. Je reste malgré tout contente de choix, et j’ai hâte que Noël soit passé pour vous montrer ce que je prépare. Mais en attendant, voilà un petit aperçu :

Capture

0

J’ai testé pour vous… Les chaussures tonifiantes !

Offertes par ma mère il y a 4 ans, elles dormaient au fond d’un placard, puis, depuis le déménagement, au fond d’un carton…

Entre temps, j’ai été opérée de la cheville et, par conséquent, j’ai dû me chausser avec beaucoup de prudence jusqu’à complète cicatrisation. Depuis le 16  avril, c’est chose faite, officiellement.

La chaleur de l’été aidant, ma cheville a tendance à enfler et là, je me dis, pourquoi ne pas exhumer ces fameuses « chaussures minceur » qui, selon la réclame, se vantent d’améliorer la circulation mais aussi de diminuer la peau d’orange. Le principe est simple : la semelle est plus épaisse à l’avant qu’à l’arrière, et de fait, fait marcher sur le talon.

Claquettes tonifiantes

 

Après 4 semaines de port quotidien, force est de constater que l’oedème de ma cheville (que me traînerait tout le reste de ma vie) a bien diminuer, passant de la taille d’un oeuf de poule à celle d’un oeuf de pigeon.

Mais pas que… Ayant été toute ma vie obèse très enveloppée, j’ai accumulé pas mal de cellulite et, après mon régime draconien, je me suis retrouvée avec une peau un peu flasque une sacrée peau d’orange. Sans être significativement amincies, mes cuisses ont un aspect plus lisse. De plus, ayant régulièrement mal au dos, voire des crises de sciatique, je me sens nettement soulagée de ce côté-là.

Point négatif (et non négligeable) : je ne les mets qu’à la maison… Bah oui, on ne pas franchement que c’est élégant !!! Alors, je laisse à mon mari l’infini privilège de me voir chaussée de la sorte !

Test plutôt positif en ce qui me concerne… Du coup, un investissement pour la version hiver est prévu !

0

J’ai testé pour vous… Se débarrasser des traces de maquillage !

L’été, les peaux se dorent et on sort nos tops clairs !
Que l’on soit en vacances, pas encore parti ou bien tout juste de retour, on porte quand même plus ou moins de maquillage.

Voyez-vous où je veux en venir ?… Voilà : maquillage + vêtement clair = catastrophe !

La recette est toute simple. Prenez votre démaquillant habituel (j’ai quand même une petite affection pour l’eau micellaire), imbibez un disque démaquillant (le coton tout simple marche aussi) et tamponnez sur votre tache. Ensuite, lavez votre vêtement comme vous en avez l’habitude.

Capture

0

J’ai testé pour vous… Je cuisine le pain sec

(article publié le 5 juin 2013)

Le semaine passée, je vous parlais de la boisson rafraîchissante de M.

Cette semaine, M. m’a demandé ce que je faisais de mon pain rassis. Naïvement, je lui réponds que j’en faisais du pain perdu et, lorsque c’était vraiment trop sec, je le donne à mes toutous pour qu’ils aient de belles quenottes.

C’est alors qu’elle me dit qu’elle a une super recette pour se régaler avec du pain sec. Il s’agit d’un gâteau.

 

C’est une recette, comme on dit chez moi, « a bisto de nas » (à vue de nez). Il vous faut :
– Du pain sec
– Du lait
– Du sucre
– Des oeufs
– Des fruits (ici, j’ai choisi de la pomme, mais on peut très bien imaginer des fuits secs…)
– De la levure (facultatif)

J'ai testé pour vous... Je cuisine le pain sec dans J'ai testé pour vous... capture10-300x300

– Préchauffer le four à 180°
– Couper le pain en petits morceaux et faites-le ramollir dans le lait sucré.
– Passer le tout au blinder jusqu’à obtenir une pâte (mais pas lisse).
– Versez la préparation dans un saladier et rajouter 1 ou 2 oeufs.
– Si le mélange vous semble trop liquide, rajustez la texture avec de la farine.
– Si vous aimez quelque chose d’aéré, mettez un peu de levure.
– Incorporez les fruits.
– Beurrez et tamiser un moule à gâteaux. Versez-y votre préparation.
– Enfournez une vingtaine de minutes.

C’est prêt !!!

capture11-300x300 cuisine dans J'ai testé pour vous...

Voilà une manière agréable d’utiliser votre pain rassis, qui change du pain perdu ! Moi, je suis au régime, mais Chéri chéri, lui, il l’a carrément adoptée cette petite douceur !

0

J’ai testé pour vous… une mixture ultra rafraîchissante pour l’été !

(article publié le 29 mai 2013)

Parfois, la vie met sur votre chemin des personnes qui vous renvoient à vos fantômes. M. fait partie de ces personnes.

Au détour d’une mission, je suis entrée dans la vie de cette femme de 58 ans, combattant pour la seconde fois un cancer du sein. La soutenir dans cette épreuve ravive des souvenirs douloureux de mes grands-parents. Mon expérience lui permet de garder le cap vers la guérison.

Nous avons plusieurs points communs dont la passion des aiguilles et la fascination pour les plantes !

En ce moment, pour l’aider à supporter la chimio, M. se délecte d’une boisson pour faire le plein de vitamines. La recette est très simple :

– Faites infuser 2 sachets de thé (aromatisés à l’orange si possible) et de la cannelle dans 60 cl d’eau.
– Rajouter le jus d’une ou deux oranges (selon votre goût)
– Plonger une dizaine de feuilles de menthe.
– Mettez au frais.

Une fois la boisson bien refroidie, filtrez et servez avec des glaçons.

Cette boisson est sans sucres ajoutés (M. et moi ne supportons pas le sucre). Cependant, vous pouvez sucrer la boisson avec un peu de miel.

J'ai testé pour vous... une mixture ultra rafraîchissante pour l'été ! dans J'ai testé pour vous... capture9-300x240

 

Les bienfaits du thé sont nombreux et ne sont plus à démontrer.
La cannelle, en plus de son pouvoir aromatique, elle est excellente pour la digestion dans son ensemble, l’estomac et l’intestin. Elle est excellente contre les refroidissements et les nausées.Elle a aussi une forte action anti-bactérienne et antifongique.
L’orange est bien connue : antioxydante, vitaminée (C, B1, B9, provitamine A), pleine de minéraux (potassium, magnésium, phosphore…). Elle booste le système immunitaire et favorise la digestion.
Et la menthe,elle est riche en vitamine C, en fer, en manganèse, a des vertus digestives, antiseptiques, stimulantes. Elle contribue à limiter les risques de maladies cardiovasculaires ainsi que celles liées au vieillissement.

0

J’ai testé pour vous… un remède de mamie pour le mal de gorge !

(article publié le 21 mai 2013)

Il y a quelques jours, la sortie de l’hiver a entraîné avec elle son flot de virus. Mon cher et tendre n’a pas été épargné et, dans sa grande générosité, il a tout partagé avec moi !

Lui, en 2 jours, l’affaire était réglée. Moi, ce n’est pas la même histoire… En général, je mets 3 semaines à m’en remettre.

Je dégaine alors mon arsenal habituel : paracétamol, yaourt à la cannelle et lait au miel. Malheureusement, ma gorge était récalcitrante à ce traitement. Et là, ma grand-mère me gronde : « Tu as oublié le bicarbonate !!! »

J'ai testé pour vous... un remède de mamie pour le mal de gorge ! dans J'ai testé pour vous... capture-266x300

Donc, pour soulager un mal de gorge viral ou infectieux, la recette est simple. Diluez 1cs de bicarbonate dans un verre d’eau chaude et gargarisez-vous avec. Répétez l’opération 3 fois par jour.

Attention ! J’ai bien dit soulager… Ça ne remplace en aucun cas l’usage éventuel d’antibiotiques !

Et comme dit ma grand-mère :  » C’est pas bon, mais c’est bon ! »

0

J’ai testé pour vous… La yaourtière !

(article publié le 23 avril 2013)

Vive le soi-même à la maison. L’engouement pour le DIY n’est plus à démontrer.

Quand j’ai dû me mettre au régime sans glucides, je devais m’astreindre à la consommation de yaourts natures, chose dont je n’avais pas l’habitude.
J’ai donc achetés des pots et des pots de yaourts du commerce… et bof… Et puis, ça devenait une contrainte d’avoir toujours assez de yaourts d’avance jusqu’aux prochaines courses, mais veiller à ce que ça ne dépasse pas la date de péremption ! Bref, au bout d’un moment, j’en ai eu vite assez.

Un beau jour, au détour d’une allée d’un discounter en électroménager, je vois une yaourtière et ses 7 pots pour la modique somme de 11€. A ce tarif-là, je me suis dit que ça ne coûtait pas grand chose d’essayer.
Me voilà lancée dans le yaourt maison.

J'ai testé pour vous... La yaourtière ! dans J'ai testé pour vous... yaourt-300x288

La recette est toute simple. Pour 7 pots :

– 1 yaourt (non brassé) du commerce
– 1L de lait entier ou demi-écrémé.
Si vous utilisez du lait écrémé, il faudra rajouter un verre à eau de lait en poudre.

Mélanger le yaourt au lait. Versez le mélange dans les pots, les pots dans la yaourtière et, 7 heures plus tard, vos yaourts sont prêts. Mettez-les au moins 1 heure au frigo avant de les consommer. Ils se conservent environ 3 jours. Consommez 6 pots et utilisez le 7ème pour refaire de nouveaux yaourts. Vous pouvez utiliser le même mélange jusqu’à 5 fois.

Il est possible de varier les goûts et les plaisirs à volonté. Moi, par exemple, je les consomme nature. Pour atténuer l’acidité, je rajoute quelques gouttes d’extrait de vanille et de l’édulcorant au mélange. On peut aussi rajouter de la confiture au fond des pots, des fruits frais, des fruits secs, du sirop, du chocolat, du caramel… Tout est envisageable.

Au niveau budget, j’ai trouvé des yaourts natures et non sucrés à 0.89€/kg, soit 1.29€ les 12 pots (environ 0.11€/pot)
Pour les 7 yaourts maison, on compte, au départ, 1 pot de yaourt (0.11€) + 1L de lait demi-écrémé (0.69€). On arrive également à 0.11€/pot. Pour les 4 fois suivantes, vous n’aurez qu’à compter le litre de lait.

Budgétairement, c’est équivalent.
Personnellement, j’opte quand même pour le yaourt-maison. Niveau goût, ça n’a rien à voir, mais bien sûr, tout ça, ce n’est qu’une question de goût !