0

Strass et Paillettes

Projet 52

Semaine 9 : Strass et Paillettes

Une fois n’est pas coutume, je ne publie pas un dimanche !

Cette semaine, je mets en avant une connaissance récente : Karine H.

Rencontrée sur mon lieu de travail, Karine est une « abeille » comme moi. Nous travaillons cette année ensemble à la collecte de la Taxe d’Apprentissage (oui oui, il en faut bien…), service surnommé « la ruche » à cause de son activité bourdonnante et bruyante !

La douce Karine est une jeune femme discrète, mais néanmoins stylée. Aujourd’hui, nous avons vu débarquer cette frêle silhouette moulée dans un adorable petit pull… à paillettes ! Il ne m’en fallait pas plus pour lui demander de poser pour ce portrait. Fin de journée de travail, on laisse nos bordereaux et nos chèques de côté, et, le temps d’un clic, j’immortalise son sourire délicat.

Projet 52

Publicités
1

Famille

Nouvelle semaine, nouveau thème.

Projet 52

En cette semaine 8, c’est la famille qui est mise à l’honneur.

Capture

J’ai choisi d’illustrer ce thème avec cette photo, souvenir du premier « repas de famille » dans notre chez nous.

C’était en plein mois d’août. Nous venions juste de terminer les gros travaux de rebouchage de trous, de décrassage, de peinture, d’électricité, etc… Et nous n’avions pas encore tous les meubles. Donc, pour l’occasion, nous avions glaner de-ci de-là des chaises de jardin et des chaises pliantes. Mes parents nous avaient prêté une petite table ronde… Trop petite pour accueillir autant de monde… Alors, on a dégondé une porte et l’avons posée sur des tréteaux.

Profitant du luxe de la climatisation (et quel luxe dans nos contrées méridionales), nous nous sommes attablés autour d’une raclette ! Oui, nous étions trop nombreux. Oui, nous avions du mal à circuler. Oui, ce n’était pas une réception dans les règles de l’art. Mais oui, qu’est-ce que c’était bien !

Depuis 1 an à présent, je goutte aux joies des rassemblements du clan, autour de la « matriarche » (elle me tuerait d’ailleurs si elle lisait ces lignes…). Et celui-ci restera particulier car c’était le premier chez nous, réunissant les héraultais, les catalans et les basques… Un joyeux mélange !

7

Le snood en point étoile d’Ana (tuto)

Qui dit retour à la CCI, dit retour du crochet.

Cette fois-ci, je me suis attaquée à un snood, pour Ana, la fille d’une très chère collègue et néanmoins amie.

Cette maman a adoré mon snood jaune en point étoile…

Capture

Je me suis d’abord dit que je pourrais lui enseigner ce point. Mais, pour une débutante, la tâche est un peu ardue, alors, je m’y suis collée !

Alors que le mien a été crocheté en n°8, celui d’Ana l’a été en n°4. Pour le lui confectionner, il m’aura fallu 200g de laine noire et du fil argenté pour la bordure.

Ana

En détail, le voici :

Capture

Et la marche à suivre :

Explications écrites ICI 

Quant à la bordure, il s’agit tout simplement de 2 rangs en demi-brides… Et voilà !

0

Mon Amour

Projet 52

Lors de la semaine 7, le projet 52 nous a amenés à célébrer la Saint Valentin avec son thème Mon amour.

Alors, je partage un moment pour le moins intime… Ce moment où pour moi le temps s’arrête, où j’oublie tout et où j’atteins un bonheur sans pareille.

Capture

Notre histoire est singulière. Nos chemin s’étaient déjà croisés par le passé, mais ni lui, ni moi n’étions célibataires.

Le jour où nous nous sommes rencontrés, j’ai tout de suite su que c’était quelqu’un à part et, même si nous n’étions pas tellement proches, je sentais que je pourrai toujours compter sur lui. Nos routes se sont éloignées… Jusqu’à ce qu’il m’ouvre son cœur et provoque le destin.

Avec lui, je m’abandonne. Il est mon pilier, il est mon refuge, il est mon amour.

2

Motifs : les torsades au crochet (tuto)

Projet 52

D’une pierre deux coup : la semaine 6 du projet 52 et le secret des torsades au crochet.

Voilà plusieurs mois que je me dis qu’il existe un moyen de faire des torsades au crochet. Je me disais bien qu’il y avait une histoire de brides en relief croisées. Mais j’avais du mal à me repérer là-dedans. Jusqu’à ce que je trouve cette vidéo où tout est bien expliqué :

Et voilà :

Capture

Ici, j’ai utilisé 2 fils (aubergine et violet) de laine pour crochet n°4, crochetés ensemble avec un crochet n°8 (et un joli crochet, cadeau de ma chère Carmen). Ma maman m’a réclamé un snood… Ce sera donc mon exercice pour bien maîtriser les torsades !

2

C’est lundi, que crochetez-vous, cousez-vous, tricotez-vous… Bref, que faites-vous ? #22

Ok ok ok ! Mea Culpa ! Mea Culpa ! Mea Culpa !

Je suis loin d’être très régulière dans mes C’est lundi… Mais, là, j’ai une bonne raison : j’ai une vie méga rempli, qui bouge, qui bouge !!!

Reprise du boulot oblige, je me suis parée d’une nouvelle pièce au crochet : le snood en grosse laine au point étoile !

Capture

Il n’aura pas fallu longtemps pour qu’il fasse des envieuses.

Alors, j’ai commencé par expliquer le point à ma chef de service adorée (et si notre chef de pôle bien aimé tombe par le plus pur des hasard sur cet article, les cours de crochet ont lieu pendant la pause déjeuner !!!). Puis, une collègue a voulu comprendre elle aussi l’astuce, mais étant débutante, elle s’est un peu découragée et s’est rabattue sur un modèle en doubles brides. Mais cette collègue était tellement déçue de ne pas pouvoir réaliser un snood similaire pour sa fille que je lui ai proposé de le faire !

Mais voilà, le syndrome grippal est venu se mêler à tout ça ! Après un samedi difficile et une soirée d’anniversaire où j’ai lutté pour garder les yeux ouverts (tu vois Chéri que je t’aime fort !), j’ai pu profité un dimanche paisible, près du poêle, avec mon adorable jolie-maman, la belle Pénélope, de la tisane et bien sûr, mon crochet !

Capture

0

Froid

Projet 52

Semaine 5 : Froid

Projet 52

Cette photo est particulière. Je la dois à mon cher et tendre amour.

Une fois n’est pas coutume, cette photo n’est pas de moi (mais m’était destinée) et, elle a un peu plus d’un an.

Avant que je ne retrouve mon Languedoc natal, il m’avait envoyé cette photo afin de me montrer dans quel état il retrouvait sa voiture tous les matins avant de partir !

Depuis, je retrouve la mienne dans le même état lorsque nous passons des weekends au pied du Pic St Loup. Mais, ce que je trouve le plus beau, c’est lorsque les premiers rayons du soleil viennent faire étinceler ce givre.