5

Do you know « Irish Crochet » ?

Je traverse une de ces périodes où l’on est sûr de rien, où tout un tas de choses changent, sans certitude sur l’issue. Voilà une grande source de stress… Il fut un temps où j’aurais soulagé cette angoisse par une descente dans le frigo… Aujourd’hui, je fais du crochet !

J’avais besoin d’un défi… Et, en me baladant sur Instagram, j’ai vu ceci : les publications de Beelove_crochet !

Beelove_crochet

Ses publications portaient le #irishcrochet… C’est quoi cette bébête ???

Me voilà donc partie fouiller sur le net à la recherche d’infos sur la question.

Pour faire simple, c’est comme du « crochet normal », mais version « dentelle ». Le principe est de crocheter très fin dans le but d’obtenir des motifs. Ces motifs seront ensuite montés sur un filet (lui aussi crocheté) ou assemblés entre eux pour obtenir des ornements. On peut les décliner en bijoux, vêtements, etc…

Capture

 

Ça fait rêver, non ?

Le crochet est une technique relativement récente. Le « crochet d’irlande » a été popularisé par Mlle Riégo qui publia un livre dessus en 1846. Elle avait alors imaginé un procédé rapide permettant de copier la dentelle vénitienne, divisant par 10 le temps nécessaire pour réaliser un ouvrage similaire.

Ce qui caractérise le crochet irlandais est le crochetage en relief. Même si on utilise ici aussi les mailles serrées et les brides, on s’appliquera à réaliser ces points en relief. En effet, au lieu de piquer les points dans la maille entière, on le fera plutôt sur le bord externe de celles-ci. On travaillera aussi beaucoup le « point pop-corn », les picots et les arcs en mailles serrées.

Ces dernières années, la tendance vintage s’installe tranquillement, permettant le retour de cette technique que j’élève au rang d’art.

Capture

 

J’ai cherché une grille, me suis évanouie en la déchiffrant, puis me suis lancée ! Deux soirées en solitaire et le deuil de mon index gauche plus tard :

Capture

 

Il s’agit, bien sûr, d’une première tentative. Le coton est « épais » et mon crochet n°2 est « gros ». Mais avec la pratique, je crochèterai de plus en fin et donc je tendrai de plus en plus vers l’effet dentelle recherché. Ce napperon sera intégré dans un prochain projet…

0

C’est lundi, que crochetez-vous, cousez-vous, tricotez-vous, créez-vous… Bref, que faites-vous ? #15

En ce début de semaine, je suis heureuse d’annoncer que, sur la liste des fournitures de la rentrée, je peux rayer la trousse ! Après tout un tas de péripéties, j’ai enfin réussi à la terminer. Mais ce dont je suis fière, c’est d’avoir réussi à faire 100% de récup’ ! Merci Mamina d’avoir laissé plein de bobines de fil dans le « coffre à dentelles » !

Voici le résultat :

Trousse granny

Ce n’est pas pour autant que le granny va me quitter… Non non non !!! Cette fois, je m’attaque à une housse pour mon petit PC portable, toujours sur mode récup’ avec… de l’organza de mon mariage !  Soyons fous !

Pour cette semaine, je pense que ça va bien m’occuper… D’autant plus que, pour faire dans la simplicité, je me borne à crocheter du coton perlé avec un crochet n°2… Hein… Voilà voilà !

Pour clôturer cet article, je vous invite à méditer sur ces « Paroles de soleil » vues dans Grasse :

"L'heure passe, La peine s'oublie, L'oeuvre reste"

« L’heure passe,
La peine s’oublie,
L’oeuvre reste »

Pour en apprendre un peu plus sur les cadrans solaires et leurs maximes, voici un lien vers un artcle parue dans la Revue scientifique de Sciences Humaines et Sociales Temporalités

Et vous, que faites-vous cette semaine ?

2

C’est lundi, que crochetez-vous, cousez-vous, tricotez-vous, créez-vous… Bref, que faites-vous ? #15

En ce début de semaine, je suis heureuse d’annoncer que, sur la liste des fournitures de la rentrée, je peux rayer la trousse ! Après tout un tas de péripéties, j’ai enfin réussi à la terminer. Mais ce dont je suis fière, c’est d’avoir réussi à faire 100% de récup’ ! Merci Mamina d’avoir laissé plein de bobines de fil dans le « coffre à dentelles » !

Voici le résultat :

Trousse granny

Ce n’est pas pour autant que le granny va me quitter… Non non non !!! Cette fois, je m’attaque à une housse pour mon petit PC portable, toujours sur mode récup’ avec… de l’organza de mon mariage !  Soyons fous !

Pour cette semaine, je pense que ça va bien m’occuper… D’autant plus que, pour faire dans la simplicité, je me borne à crocheter du coton perlé avec un crochet n°2… Hein… Voilà voilà !

Pour clôturer cet article, je vous invite à méditer sur ces « Paroles de soleil » vues dans Grasse :

"L'heure passe, La peine s'oublie, L'oeuvre reste"
« L’heure passe,
La peine s’oublie,
L’oeuvre reste »

Pour en apprendre un peu plus sur les cadrans solaires et leurs maximes, voici un lien vers un artcle parue dans la Revue scientifique de Sciences Humaines et Sociales Temporalités

Et vous, que faites-vous cette semaine ?

4

C’est lundi, que crochetez-vous, cousez-vous, tricotez-vous, créez-vous… Bref, que faites-vous ? #11

(article publié le 22 juillet 2013)

Voilà le retour du petit point hebdomadaire sur les ouvrages en cours… Enfin, l’ouvrage pour ma part.

Un vilain kyste synovial au poignet est venu perturber mon quotidien ces dernières semaines.

Je me remets donc tout doucement au crochet…

Après avoir visionné quelques épisodes de la série The Borgias (celle avec Jeremy Irons), j’ai craqué sur une des coiffures arborées par Holliday Grainger (Lucrezia Borgia) et Lotte Verbeek (Guilia Farnese), à savoir, les cheveux ramassés dans un grand filet au crochet.

C’est lundi, que crochetez-vous, cousez-vous, tricotez-vous, créez-vous… Bref, que faites-vous ? #11 dans Crochet blog-4

Je me dis qu’avec le soleil, la chaleur, l’humidité et les plongeons quotidiens, j’ai bien du mal à discipliner mes petites bouclettes et je me rabats donc sur des tresses, pas forcément très élégantes.

Je me suis décidée sur un motif filet assez serré (pour être sûre de contenir toute cette masse folle) et si le résultat est concluant, je tenterai une maille un peu plus large. Pour les perles, on verra bien…

blog-1-300x300 chignon dans Culture

Pour l’instant, je tourne encore ! J’ai même profité d’une sortie dominicale palmes et tuba pour crocheter sur les rochets au pied du Dramont (83).

blog-3-300x300 coiffure

 

Et pour la petite parenthèse culturelle, les tintinophiles reconnaîtront sans doute ceci :

blog-2 crochet

Il s’agit de la tour de l’Île d’Or, à quelques centaines de mètre au large de la plage du Dramont… Ou bien de l’Île Noire !

blog-6-226x300 filet

(même le sentier sur lequel est Tintin est similaire à celui que l’on emprunte pour avoir cette vue-là !)

0

Les fêtes de Pâques

(article publié le 31 mars 2013)

Ce petit intermède culturel m’a été inspiré par différents statuts Facebook. En effet, tout au long de la journée, se sont affichés sur mon fil d’actualités, des messages de mes amis souhaitant « une joyeuse Paque » !

Alors, Pâque ou Pâques ? Agneau ou chocolat ? Cloches ou œufs ? Après avoir célébré un de ces temps forts du calendrier chrétien, petit tour d’horizon de l’histoire pascale.

 

Pâque n’est pas Pâques !

Evidemment ces deux mots ont la même étymologie : Pessa’h qui, en hébreu, signifie il passa. La langue française fait la distinction entre ces deux fêtes.

La Pâque, sans s, commémore la fuite du peuple juif hors d’Egypte. Pâques, avec un s, est la fête chrétienne qui commémore la fuite hors d’Egypte, l’eucharistie, mais surtout la fin du Carême, la Passion, le repos de 3 jours et enfin la résurrection du Christ.

Dans ces deux cas, on retrouve la notion de passage : passage de l’asservissement à la liberté d’un côté, passage de la mort à la vie éternelle de l’autre.

 

Tradition populaire

Pâques, c’est l’occasion de fêter le passage de l’hiver au printemps. Et voilà qu’apparaissent… les œufs  et les lapins !!! Alors que les œufs représentent la germination, les lapins, eux, sont symboles de fécondité. Tout ce qui représente le printemps. Et les cloches dans tout ça ? Depuis le Jeudi Saint, elles sont muettes. Mais, le dimanche, elles célèbrent la résurrection du Christ et partent de Rome pour rependre la Bonne Nouvelle en carillonnant de toutes leurs forces et en semant des œufs !

 

Et l’agneau dans tout ça ?

Pâques, c’est aussi l’occasion de déguster un gigot d’agneau.

Agneau de Dieu, qui enlève le péché du monde, prend pitié de nous ! Qu’est-ce donc que l’Agneau de Dieu ? Tout simplement, le Christ dans l’Evangile selon St Jean, symbole du sacrifice ultime et parfait pour le péché.

On commémore la Pâque en sacrifiant un agneau (en référence à l’agneau sacrifié par Moïse). De l’agneau à Jésus, il n’y a qu’un pas.

Les fêtes de Pâques dans Culture capture11-300x200

Ne faîtes pas trop d’excès… Joyeuses Pâques !!!

0

La prophétie de Saint Malachie

(article publié le 1er mars 2013)

La fin du monde selon les Mayas, c’est fait… Oubliez Nostradamus et Paco Rabanne ! Passons donc maintenant à l’apocalypse version Saint Malachie. Enfin au Jugement dernier… Soyons précis !

Pourquoi donc un tel article ? Nous, malheureux catholiques, venons de vivre notre première journée sans chef, après la renonciation de l’Élu et nous préparons à la tenue du prochain conclave. Non ! En fait, j’ai toujours entendu parler des contes et légendes, des prophéties et des croyances… Et aussi, parce que tout ça m’a fait repensé à un détail très drôle chez Mamina : la statuette du Bienheureux Jean-Paul II s’est toujours tenue fièrement dressée à côté d’une… carafe de forme phallique exagérant un peu la réalité ! Et elle tenait fermement à ce mélange des genres !

Je pense qu’aujourd’hui, toutes ces réflexions sur la fin du monde la ferait bien rire.

La prophétie de Saint Malachie dans Culture jp-2-300x153

Alors, Saint Malachie, qui est-ce donc ? Un évêque irlandais (1094-1148), moine bénédictin. Il reçut le titre de légat du Pape par Innocent II. Il passera à la postérité en écrivant une liste de 112 papes, le premier étant Célestin II, successeur d’Innocent II, et chacun se voyant attribuer une devise relative à son pontificat. Elle fut, évidemment, annotée ultérieurement.

La liste des 112 prophéties se trouve ICI. Pour ceux qui ne veulent toutes les lire, je vous en sélectionné quelques unes. Morceaux choisis :

1. D’un château sur le Tibre. (Ex castro Tiberis)
Célestin II (26 septembre 1143-1144). Mort le 8 mars à Rome

Guido di Citta di Castello. Ce pape naquit à Citta di Castello, la cité du Château, petite ville située sur le Tibre, en Toscane.

2. L’ennemi expulsé.(Inimicus expulsus)
Lucius II (10 mars 1144-1145). Mort le 25 février à Rome

Gérard de Ciaccianemici, né à Bologne. Caccianemici vient de cacciare=chasseret nemici=les ennemis.

31. De l’ermitage élevé aux grandeurs.(Ex eremo celsus)
Célestin V (5 juillet 1294-13 décembre 1294). Mort le 19 mai 1296

Petro Angelari du Murrone, ermite octogénaire, il végétait dans sa crasse au fond d’une grotte sur les sommets du Murrone
Nommé Pierre de Mouron, ermite.

36. Le corbeau schismatique.(Corvus Schismaticus)
Nicolas V, antipape (1328-1330).

Pierre Rainalucci, qui fut appelé F. pierre de Corbière, antipape contre Jean XII (donc schismatique).

80. Dans la tribulation de la paix.(In tribulatione pacis)
Grégoire XV (9 février 1621-1623). Mort le 8 juillet

Alessandro Ludovisi avait étudié le droit (Alexandre Ludovisi). Il institua la Propagande, rédigea la Contitution sur la législation des Conclaves et réforma les ordres religieux dans le but de rendre la paix au monde chrétien si troublé par la guerre de Trente ans.

104. La religion dépeuplée.(Religio depopulata)                                 
Benoît XV (3 septembre 1914-1922). Mort le 22 janvier

Giacomo Della Chiesa (Jacques della Chiesa) vécut toute la guerre mondiale 1914-18 et la révolution mondiale consécutive qui dépeupla vraiment les temples de la chrétienté.

109. De la moitié de la lune.(De mediate lunae)                                      
Jean-Paul I (26 août 1978-1978). Mort le 28 septembre à 23 heures

Albino Luciani, né a Canale d’Agordo, non loin de Belluno. Elu lors de la demi-lune, Jean-Paul I mourut 33 jours plus tard.

110. Du labeur du soleil.(De Labore solis)                                               
Jean-Paul II (16 octobre 1978-2 avril 2005).

le cardinal Carol Wojtyla. Il vient de Pologne, à l’Est (comme le soleil levant venant de l’Est). De plus son rôle de voyageur infatigable, tel le soleil apportant partout la bonne parole (lumière), peut en faire un soleil très travailleur. Son pontificat durera 28 ans, la durée d’un cycle solaire calendaire. Né le jour d’une éclipse de soleil, il fut enterré le 8 avril 2005, jour d’éclipse.

111. De la gloire de l’olive. (De gloria olivae)                                               
Benoit XVI (19 avril 2005 – 28 février 2013).

le cardinal Joseph Alois Ratzinger. Il est élu peu après le dimanche des Rameaux. Le 11 mai 2009, lors de son voyage à Jérusalem, Benoît XVI a planté un olivier dans le jardin du chef de l’État à Jérusalem, symbole de paix. Le lendemain,12 mai, il a célébré la messe dans la vallée de Josaphat, aux pieds du Mont des Oliviers et en contrebas de Gethsémani, le jardin des Oliviers, et de l’agonie du Christ. Certains évoquent l’épisode du baiser de Judas, sur le Mont des oliviers… peut-être en référence à sa renonciation ! Renonciation historique, saluant ainsi la sagesse de ce Pape qui ne se sentait plus à la hauteur de sa tâche.

Et, celle qui nous intéresse le plus :

112. « Dans la dernière persécution de la sainte Église romaine siègera Pierre Romain, qui paîtra ses brebis au milieu de nombreuses tribulations. Ces tribulations passées, la ville aux sept collines sera détruite et le juge redoutable jugera son peuple. »

« In pfecutione. extrema S.R.E. fedebit. Petrus Romanus, qui pafcet oues in multis tribulationibus : quibus tranfactis ciuitas fepticollis diruetur, & Iudex tremêdus indicabit populum fuum.Finis. »

Alors, notre prochain Pape osera-t-il se nommer Pierre II ? Sera-t-il italien ? La fin du monde est-elle (encore) proche ?

0

Ruban rose…

(article publié le 28 février 2013)

Faites vous dépister !!!

Aujourd’hui, la chanteuse Anastasia vient d’annoncer l’annulation de sa tournée à cause de la découverte d’un cancer du sein. Elle avait déjà combattu cette maladie en 2003.

Ruban rose... dans People 479-istock-000004609939xsmall-s--217x300

Cette maladie,  en quelques chiffres :

– Prépondérante chez la femme (89 cas sur 100 000 femmes)

– Seulement 5 à 10 % sont d’origine génétique. Les autres cas résultent d’une influence environnementale mal comprise. On remarque cependant que les traitements hormonaux y jouent un rôle important, tout comme le mode vie (alcool, obésité…) et des facteurs gynécologiques (première grossesse tardive, absence d’allaitement…).

– L’âge moyen de diagnostic est 61 ans. Cependant, le risque augmente entre 30 et 60 ans avant de se stabiliser.

– En France, elle cause environ 11 000 décès par an depuis les années 2000. On diagnostique environ 50 000 nouveaux cas par an, dont 75% chez la femme de plus de 50 ans et 10%, quand même, chez la femme de moins de 40 ans.

– 1% des nouveaux cas sont… des hommes ! (et j’en ai connu un). Le pronostic reste le même.

– Le taux de survie, 5 ans après le diagnostic, est de 80 à 90% selon le type de tumeur et son stade d’évolution.

Toutes les infos : ICI

On a tous connu quelqu’un, de près ou de loin, atteint par cette maladie. Pour ma part, j’ai eu un grand oncle (et oui !) et ma chère Mamina. Elle a survécu à ce mal dans les années 70 alors que sa maladie a été découverte à un stade avancé. Elle subira une mastectomie et une radiothérapie et s’en remettra. 40 ans plus tard, la maladie touchera son autre sein, mais cette fois, elle ne voudra pas combattre. Elle nous cachera ce lourd secret jusqu’à 4 mois avant son décès. Il était trop tard…